Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
El Grande N'Importe Nawak

El Grande N'Importe Nawak

Le Blog de Charly H.

[NOTA BENE] LE RETOUR DES MYSTERIEUSES CITES D’OR

Demain, mardi (4 septembre 2012), ce sera la rentrée : il va falloir sortir vos horribles gremlins de leurs lits et les fouetter pour qu’ils décrochent des dessins animés matinaux de France 4, si vous ne voulez pas qu’ils se fassent remarquer dès le premier jour d’école en y arrivant en retard. Vos boutonneux ados arrêteront de pouffer de leurs rires niais et asthmatiques après que vous leur ayez ordonné d’aller se gratter l’entrejambes dans la salle de bains, qu’ils n’ont pas du côtoyer de tout l’été, pour soit redécouvrir les joies de la brosse à dents, soit en griller une (avant de la jeter sans tirer la chasse d’eau dans les gogues, les cons !). Et tâcher de ne pas retaper encore une fois cette année charnière !
On ne parlera pas de l’ainé(e), dont le bac semble bien être une chimère en fin d’année ou dont vous vous demandez encore comment une université a pu l’accepter en première année de psycho ?! Une fois libéré(e) de ces poids morts, vous pourrez vous accorder un petit peu de répit entre trentenaires et autres parents à la quarantaine bien passée.

 

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2012-06/2012-06-06/article_mystA_rieuses_citA_s_d_or_saison_2.jpg

 

                                                    [NOTA BENE] LE RETOUR DES MYSTERIEUSES CITES D’OR

Comment avez-vous pu engendrer une descendance aussi idiote alors qu’enfants vous vous souvenez ne pas avoir loupé un épisode de « Il Etait une Fois… » (et que ce soit la série historique initiale et éponyme ou sa suite anatomique « La Vie » et Cie) ou même de ces « Mystérieuses Cités d’Or » ?
S’il est vrai qu’à l’instar de votre serviteur, vous appréciez, alors, plus les aventures d’Esteban, Zia et Tao (dans le Grand Condor d’or) en elles-mêmes que ces petites séquences pédagogiques en prises de vues réelles que nous narrait, à la fin de chaque épisode, la voix de Jean Topart (et Roger Carel –pour le quatrième épisode, uniquement !), on peut quand même se dire et constater que la télévision et les dessins animés des eighties abrutissaient tout de même moins notre génération de branleurs.

Et bien, chers amis, chers ennemis, dites-vous que tout n’est pas perdu pour le petit dernier –à moins que vous ne soyez que de gros nostalgeeks, tout comme moi- puisque ces « Mystérieuses Cités d’Or » sont annoncées pour la rentrée 2012 !

Maintenant, quand je dis ces « Mystérieuses Cités », c’est à la fois faux… et vrai.
Car si TF1 (qui pourtant n’est pas connue pour être le chaine la plus éducative du PAF, à l’inverse de France 5 voire Gulli, puisque célèbre vendeuse de temps de cerveaux aux publicitaires et marques de sodas et de junk-food) a annoncé le 29 août dernier, lors de la conférence de presse de rentrée de son pôle Jeunesse, la reprise de cette série ancienne mais kult (avec d’autres titres phares de nos enfance : « Maya, l’Abeille » mais aussi « Vic, le Viking », si, si !) dans la grille de programmation de TFou, elle a dévoilé également que certaines de ces séries nostalgiques allaient être modernisées… à l’instar de ces « Cités d’Or » qui nous réunissent ici.

Les plus chanceux d’entre-nous auront peut-être pu découvrir, lors de l’exposition qui était consacrée à la série d’origine de 1983, durant
le Festival Internation du Film d'Animation d'Annecy, en juin dernier , un trailer d’hypothétiques nouvelles aventures pour Esteban, Zia et Tao (que je vous propose en bas de page).
Passé le choc d’un nouveau design des personnages (qui n’échoue plus au japonais
Toshiyasu Okada), qu’en est-il surtout de ces nouvelles aventures que pourraient vivre notre trio préféré ?! 

Car oui, alors qu’enfants nous nous imaginions qu’ils avaient bouclé leur périple en découvrant cette Cité d’or, après trente-neuf épisodes de vingt-huit épisodes, les enfants de 2012 mais surtout leurs parents et ces couillons qui n’ont finalement pas grandi (et dont je dois faire parti pour pianoter ainsi sur mon clavier afin de rédiger cette news) pourront découvrir d’ici la fin de l’année et au premier trimestre 2013 –après rediffusion de la série originale (que vous devez tous et toues avoir en dividi, je suppose)- cette nouvelle série que les médias et le diffuseur (TF1) présentent comme une « saison 2 ».
Saison 2 qui débute là où nous avions abandonné nos amis : «Dans cette suite, aura expliqué au site RTL.be Jean Chalopin, le scénariste et producteur tourangeau, qui avec
Bernard Deyriès a fondé et produit, sous le nom de leur société DIC, le plus grand nombre de dessins animés pour la jeunesse des eighties (« Les Entrechats », « Ulysse 31 », « Les Maitres de l’Univers », « Jayce », « MASK », « Gadget » et ces « Cités », entre autres), on retrouve Esteban et ses compagnons seulement trois mois après leur dernier passage à la télé. Ils n’auront donc pas trop vieilli. Ils quitteront l’Amérique latine à bord du Grand Condor pour se retrouver en Asie, après avoir fait une escale en Espagne.
« C’est là qu’ils chercheront une autre cité d’or puisqu’on les avait quittés après la découverte de la première cité. Et il en reste maintenant six autres à trouver! Ca sera certainement du côté de la Chine et du Japon».

Effectivement, après avoir trouvé une carte indéchiffrable dans un temple en Amérique latine, Esteban, Zia et Tao sont de retour -à bord du Grand Condor- en Espagne, où ils espèrent demander son aide à Mendoza pour la traduire et comprendre (ou les accompagner dans une nouvelle expédition ?). Mais, ils apprennent alors que le navigateur (et ses inséparables acolytes Sancho et Pedro, qui ne manqueront pas de rester les deux éléments comiques plagiant dans des versions hispaniques Laurel et Hardy) a été emprisonné par un certain Zarès, présenté comme un inquiétant personnage, au visage toujours dissimulé, également sur la piste des Cités d’or !
Et après ces retrouvailles mouvementées, dans un double season pilot intitulé « Retour à Barcelone » (prévu pour décembre 2012), le trio d’amis et leurs compagnons devraient, donc, s’envoler pour la Chine où semblent subsister des vestiges de l’Empire de Mu.
Jalonné de belles rencontres, le voyage des nos héros, à l’autre bout du monde, sera aussi semé d’extraordinaires aventures et d’innombrables embûches, œuf corse. Mais arriveront-ils à échapper aux griffes de leurs redoutables adversaires souvent cupides et assoiffés de pouvoir ? Et surtout à déjouer les pièges et menaces encore plus grandes que trame à chaque instant et à leur encontre ce terrible et mystérieux Zarès ?!

Une trame qui risque fort de ne ressembler en rien à cette pseudo-suite, « Les Nouvelles Aventures d’Esteban et Zia », dans laquelle peut-être certain(e)s nostalgeeks se seront déjà fait avoir pour les fêtes de la Nativité 2006.
Détenteur alors des droits de distribution de la série sur le sol français, l’éditeur AK Vidéo –bien connu d’amateurs de mangas et d’animes- a effectivement proposé à la vente, en pensant combler un public nageant alors en pleine Gloubiboulga Nights, cette série aux qualités esthétiques et graphiques maladroites pour ne pas dire approximatives qui, sans se raccrocher fidèlement aux 39 épisodes initiaux, imaginait surtout une suite au roman
historique mettant en scène la découverte de l’Amérique « The King’s Fifth (La Route de l’Or)» de Scott O’Dell, qu’adaptèrent déjà très librement Jean Chalopin et son complice Bernard Deyriès.

Cette année –ou plutôt l’année prochaine- vous pourrez avoir confiance dans cette seconde saison que va nous offrir TFou, puisque
Hadrien Soulez Lariviere qui avait déjà adapté en série animée les aventures de « Boule & Bill » en a rédigé le scénario, l’a fait sous la tutelle et avec l’aval de Jean Chalopin –qui rêvait de voir un tel projet se monter depuis 1999. Tout de même !

Effectivement, dès 1999 (soit seize ans après la production initiale), Jean Chalopin, producteur de C&D désormais (« Michel Vaillant », « Conan, l’Aventurier » ou «Les Jumeaux du Bout du Monde » pour exemples), avait espérer que les équipes françaises et japonaises d’origine (créatifs, producteurs, artistes et doubleurs) se remettent au travail, mais faute d’un financement correct du coté français ce projet qui le tenait fort à cœur tomba à l’eau.
Fin novembre 2008 (vingt-cinq après la série initiale et neuf après ce précédent projet avorté), une directrice courageuse des programmes jeunesse de cette première chaine que j’aime tant ravive l’idée en doublant un service public (France 2 ayant remplacé Antenne 2, diffuseur d’origine dans l’hexagone de la série) sur lequel il aurait pu être plaisant de voir l’aventure se poursuivre : par la commande de trois nouvelles saisons, à l’occasion d’un séminaire sur la fiction à destination de la jeunesse (organisé au Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle à Paris), Dominique Poussier officialise le partenariat de sa chaine avec les sociétés Blue Spirit Animation –société d’animation angoumoisin jusque-là assez discret- et Movie Plus, nouvelle société de production de Jean Chalopin.
Et vous aurez bien lu que trois saisons ont été commandé : ce qui devrait nous amener jusqu’en 2015, en suivant un rythme de diffusion similaire à des séries TV live, pour découvrir enfin la fin de la série –alors que je crois me souvenir voir écrit plus haut que Jean Chalopin annonçait encore six Cités d’or à découvrir. Faudra-t-il alors encore attendre trente ans pour découvrir les trois dernières Cités ? Ou les trois dernières saisons embrayeront-elles tout de suite derrière ? A moins qu’Esteban et ses amis n’en découvrent deux par saison supplémentaire ?
Des questions auxquelles il (me) sera encore impossible de vous donner de réponse.

Ce qui peut être affirmé, c’est qu’au-delà de ce changement de design énoncé au début (puisque cette fois-ci, « Les Mystérieuses Cités d’Or » seront entièrement animées en France et à Angoulême, précisément, et non plus une coproduction franco-japonaise -l’absence des qualités graphiques des seconds risquant de choquer), de mini-documentaires pédagogiques (centrés sur l’Asie, donc, cette fois) donnant un éclairage historique et géographique sur les épisodes seront toujours proposés à la fin de ceux-ci.
Mais, bénéficierons-nous du charme envoutant de la voix de l’un des plus grands narrateurs de fiction, j’ai nommé Jean Topart (narrateur des « MISERABLES » de Jean-Paul Le Chanois avec Jean Gabin en 1958, de la série « Belphégor » de 1965, du « BONAPARTE » d’Abel Gance, mais aussi et surtout de « Rémi sans Famille » et « Lady Oscar ») sur ces documentaires ? Et de celle d’Evelyne Séléna (également la première voix du robot Shyrka de l’Odyssée de « Ulysse 31 » et au casting vocal des « Maîtres de l’Univers » devenu voix officielle de Glenn Close, Meryl Streep ou Linda Gray de « Dallas ») nous résumant les aventures au début des épisodes ?
Les voix françaises initiales d’Esteban, Zia et Tao (respectivement Jackie Berger, Isabelle Ganz et Odile Schmitt) seront-elles aussi du voyage ? Jackie Berger, qui après s’être spécialisée dans les voix de petits garçon (ce petit Demi-Lune qui n’arrête pas d’appeler « Docteu’ Jones ! Docteu’ Jones ! » dans « INDIANA JONES ET LE TEMPLE MAUDIT », c’est elle, et Arnold de « Arnold & Willy » aussi) a doublé plusieurs dessins animés basés sur l’univers DC Comics (« Batman, l’Alliance des Héros » ou « Teen Titans »),  Isabelle Ganz partant vivre une aventure vocale à Wisteria Lane, en y doublant Laurie Metcalf (Carolyn Bigsby),  quand Odile Schmitt –qui apparait quasiment dans son propre rôle dans le récent « HOLLYWOO » avec Jamel Debouzze et Florence Foresti- est devenue la doublure vocale officielle d’Eva Longoria (« Les Feux de l’Amour », « Desperate Housewives », « THE SENTINEL », « LES FEMMES DE SES REVES », « LE FANTOME DE MON EX-FIANCEE » et même ses pubs pour des glaces ou des sprays coiffants et teintures capillaires) après avoir séduit des adolescents en doublant Ada Nicodemou dans le rôle de l’élève Grecque Katerina Iannou de « Hartley, Cœurs à Vif », série australienne dont vous devez vous souvenir.

Quand la musique –du moins dans cette version européenne pour ne pas dire nationale qui a bercé nos mercredi après-midis ne sera plus signée du célèbre duo des eighties, non je ne pense pas à David et Jonathan (qui peuvent rester en vacances, eux :j’ai perdu l’adresse) mais à Levy et Saban : Shuki Levy et Haim Saban, de leurs noms complets, et qui, sous la bannière de leur maison de disques Saban Records, auront « enchanté » nos après-midis enfantins et les génériques de nombreuses séries entre 1975 et 1990 (« Les Entrechats », « Ulysse 31 », « Les Maitres de l’Univers », « Les Minipouss », « Les Sélénites », « Jayce » et autres séries DIC, mais aussi « Bomber X » dont j’adorais les marionnettes dans l’espace, « Punky Brewster » ou « ALF ») avant de devenir producteurs américains de quasiment toutes la gamme des « Power Rangers » dans les nineties.
Ce petit Noam, qui interpréta le troisième générique de « Goldorak » (« Le Retour de Goldorak ») mais aussi celui de « Albator 78 » et ceux de séries DIC sous la bannière Saban Records (« Les Entrechats », « Les Maitres de l’Univers », « Les Popples » et « MASK »), retrouvant aujourd’hui son nom de famille –Noam Kaniel- à cinquante ans pour poursuivre son aventure musicale américaine de compositeur et producteur de génériques de dessins animés (« X-Men » de 1993 et quelques « Power Rangers ») et devenir le compositeur du générique de cette nouvelle saison.
A noter qu’en 1983, il chantait déjà le générique de celle-ci… dans sa version anglaise.

Alors, toujours tentés par ce retour d’Esteban, Zia, Tao et les Cités d’Or ? Ou quelque peu effrayés ?
Parés à suivre avec nostalgie un programme initialement destiné aux 6-10 ans, vos enfants, pour sortir vos guitare de bois et vous mettre à chantonner devant ceux-ci étonnés que « c’était mieux avant » ?

 

 


 

 

Vous pouvez maintenant éteindre vos ordinateur et télévision ou vous aurez jusqu’à 2013 pour vous laisser pousser la moustache si vous restez devant…

Sources : le forum Citesdor.com de Gwenaël Longo , qui est malheureusement aujourd’hui fermé sans pour autant que son créateur n’est enclenché le kill switch engage, en attendant une remise à jour ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article