Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
El Grande N'Importe Nawak

El Grande N'Importe Nawak

Le Blog de Charly H.

LE MARVELVERSE SUR GRAND ECRAN - OU PRESQUE

http://idrann.celeonet.fr/wp/wp-content/uploads/2009/08/800px-marvel-character-composit-thumb_39501_7450.jpg
 

Comme vous pourrez l’avoir constaté de vous-même, votre serviteur dans son grand n’importe nawak culturel aime le cinéma ( et tous les cinémas même si je saurai ne pas en aborder toutes les thématiques sur ce blog ) mais aussi les comics ( et plus particulièrement les publications Marvel, qui ont participé à mon apprentissage de l’anglais et ma formation artistique, même si les revues DC et Image viennent aussi remplir mes étagères et cartons ) et parfois, par chance ou non, ces deux univers visuels et graphiques se rencontrent. Pour le meilleur. Ou le pire.
Petit listing non exhaustif de quelques adaptations cinématographiques et télévisées ( voire en Direct-to-DVD ou vidéo, fut un temps, pour certaines ), dont je vous ai parlé ou vous reparlerait :

LE MARVELVERSE SUR GRAND ECRAN – OU PRESQUE

http://image.toutlecine.com/photos/b/l/a/blade-1998-20-g.jpg

«  BLADE » ( 1998 ) de Stephen Norrington
Associé au scénariste inventif de « DARK CITY » ou « THE CROW, LA CITE DES ANGES » ( mais surtout du reboot de Batman par la suite pour DC et Warner ), le futur réalisateur de « LA LIGUE DES GENTLEMEN EXTRAORDINAIRES » et du remake de The Crow se voit confier ce budget de 45 millions de dollars pour donner vie sur grand écran à l’adaptation d’un personnage secondaire de Marvel.
Héros black, le vampire tueur de vampires est incarné par Wesley Snipes ( également producteur du projet et de la trilogie à venir ), qui réinvente et modernise ce personnage des seventies.
Réussite commerciale, on ne peut nier que « BLADE » sera le film qui va ouvrir la porter à toutes ces flopées d’adaptation super-héroïques. Relançant également la série sur papier et une série télévisée plus tard, hélas, arrêtées toutes deux.
Sorti le 18 novembre 1998 en France.
Box office mondial : plus de 131 millions de dollars !!
( 86 millions de bénéf' )

http://images.allmoviephoto.com/2002_Blade_II/2002_blade_2_004.jpg

« BLADE II » ( 2002 ) de Guillermo Del Toro
Confiée aux bons soins du réalisateur mexicain surdoué Guillermo Del Toro, cette suite, budgétée à 54 millions de dollars ( sortie le 19 juin 2002 en France ), aura surtout la qualité d’y faire apparaître une équipe de vampires chasseurs d’une nouvelle menace vampirique, le Blood Pack ( initialement formé pour tuer le diurnambule ), associés à Blade pour lutter contre celle-ci, les Reapers, nouvelle évolution des vampires ( également grande idée scénaristique et visuelle ) !!
Film de studio du réalisateur, celui-ci donnera bien sûr une place au futur HellBoy de Guillermo Del Toro Ron Perlman dans le rôle du vampire Reinhardt, chef du Blood Pack.
Box office mondial : plus de 154 millions de dollars !! ( 100 millions de bénéf' )

http://images.allmoviephoto.com/2004_Blade:_Trinity/2004_blade_trinity_005.jpg

« BLADE TRINITY » ( 2004 ) de David S. Goyer
Sorti le 8 décembre 2004
, ce film signé David S. Goyer à la réalisation et au scénario  est l’une des premières et seules superproduction de ce scénariste réputé. Mais ce n’est pas pour cela que le film en est pour autant une réussite.
Plus faible film de la trilogie, ce budget de 65 millions de dollars fait pourtant apparaitre une ébauche des Nightstalkers issus également des comics originaux des seventies de Blade. Mais, encore une fois, les participations de Ryan Reynolds ( qui reviendra dans une adaptation Marvel en étant le bavard Wade Wilson de « X-MEN ORIGINES : WOLVERINE » ) et Jessica Biel ne sauvent pas le film, dans lequel Wesley Snipes affronte un Dominic Purcell bodybuildé !
Box office mondial : plus de 132 millions de dollars !! ( la mise est doublée : 67 millions de bénéf' )

http://silencecatourne.fr/wp-content/uploads/2009/07/blade2.jpg

« BLADE, LA SERIE » ( 2006 )
Rebondissant sur le succès déclinant de la trilogie, le scénariste David S. Goyer réussit à persuader Avi Arad, le big boss de Marvel, de mettre des sous dans cette série, qui ne durera que le temps d’une saison de douze épisodes.
Le rappeur Sticky Fingaz devant remplacer l’acteur et producteur Wesley Snipes dans le maniement du sabre du diurnambule.
Sortie dans une intégrale DVD, elle a été tout de même diffusée en France sur Sci-Fi en 2007.
Swamp-Thing l

« LA CREATURE DU MARAIS » ( 1982 ) de Wes Craven
Débutant ayant marqué avec ces « LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE » et « LA COLLINE A DES YEUX », Wes Craven réalise et scénarise cette adaptation du héros de Len Wein et Bernie Wrightson ( pourtant référencés comme auteurs du concurrent DC : La créature enfant de Marvel ou de DC alors ? ) de ses creepies comics : EC Comics et Creepy Comics.
L’acteur marseillais Louis Jourdan ( apparu dans le James Bond « OCTOPUSSY » ensuite ) y affrontant la créature, doublement interprété par le scientifique Alec Holland ( l’acteur débutant Ray Wise ayant depuis collectionné les apparitions dans des séries TV ) et la créature à qui Dick Durock, acteur de télévision également, prête sa stature sous le feuillage foireux de Tonga Knight et son équipe.
Adrienne Barbeau ( pin-up n’hésitant pas à jouer des rôles un peu dénudés, comme ici, et vu auparavant dans « NEW-YORK 1997 » ) étant l’alibi sexy de l’époque.
Budgété à 3 millions de dollars tout de même, le film a été exploité en Direct-to-Vidéo ( alors ), il me semble, en France.
http://lh3.ggpht.com/_IGcPoXkEPio/SAXIeCEFoQI/AAAAAAAAFM4/6Nkz4pzzucI/return_of_the_swamp_thing_poster_01.jpg
« LE RETOUR DE LA CREATURE DU MARAIS » ( 1989 ) de Jim Wynorski

Reprenant le film de Wes Craven de 1982, ce cinquième film de Jim Wynorski, réalisateur de petites productions rebondissant sur les blockbusters, redonne à l’acteur marseillais Louis Jourdan ( vu aussi dans la série « Espion Modèle » ) son rôle de Dr Anton Arcane en l’opposant de nouveau à Dick Durock ( également apparu dans « Espion Modèle » après avoir débuté dans « Star Trek » ) dans le rôle végétal du héros écolo de Marvel – épris de la blonde Heather Locklear, pin-up de « Hooker » et « Dynastie », dans le rôle de la fille d’Arcane.
Film au budget toujours inconnu ( ou perdu ), ce film exploité en vidéo par chez nous, rapportera tout de même au box office mondial près de 275 000 pauvres dollars ( lol )
http://www.scoopy.com/manthing.jpg
« MAN-THING, LA CREATURE DU MARAIS » ( 2005 ) de Brett Leonard
Inspiré du personnage imaginé à plusieurs ( Stan Lee, Roy Thomas et Gerry Conway entre autres ), le film de Brett Leonard, monteur passé à la réalisation sur quelques obscurs films faisant la joie de site comme NanarLand ( son « HIGHLANDER V, LA SOURCE » y figurant en belle position ), est ainsi la troisième adaptation du super-héros écolo de Marvel.
Budgété à 7,5 millions de dollars environ et bien que pensé pour le cinéma, le film sera finalement diffusé le 30 avril 2005 sur la chaine US Sci-Fi Channel avant de n’être exploité ici qu’en Direct-to-DVD à partir du 4 décembre 2007 seulement.

http://images.allmoviephoto.com/2003_Daredevil/2003_daredevil_002.jpg

« DAREDEVIL » ( 2003 ) de Mark Steven Johnson
Réalisateur et scénariste de cette adaptation d’un autre monte-en-l’air casse-cou new-yorkais, Mark Steven Johnson va devenir l’un des réalisateurs les plus décriés sur la toile en laissant Ben Affleck prendre le rôle de cet avocat aveugle, Matt Murdock, justicier la nuit sous le costume cornu de DareDevil.
Blockbuster de 78 millions de dollars, ce film sorti en France le 19 mars 2003 bien que conspué et sifflé par les geeks et nerds donnera pourtant naissance à une sequel ( « ELEKTRA » ) dans lequel l’actrice Jennifer Garner prolongera son rôle de tueuse et justicière grecque.
Box office mondial : 179 millions de dollars ( plus de 100 millions de bénéf' tout de même )

http://www.aceshowbiz.com/images/still/elektra_02.jpg

« ELEKTRA » ( 2005 ) de Rob Bowman
Réalisateur venu de la télé ( « X-Files » entre autres ), Rob Bowman aura la charge d’essayer de faire quelque chose d’un scénario qui ne pourra jamais hériter de la violence des aventures hyper cultes et référentielles de Frank Miller.
Ressuscitée, la ninja grecque Elektra Natchios ( toujours incarnée par Jennifer Garner ) livre désormais sa propre guerre dans ce film de 43 pauvres petits millions de dollars.
Sorti le 9 mars 2005
, le film sera encore plus décrié que « DAREDEVIL » et ce malgré la tenue en cuir moulante de l’actrice principale.
Box office mondial : un pauvre 56 millions de dollars ( les studios ne gagnant que 13 millions )

http://cdn2.ioffer.com/img/item/120/266/199/Oept7yDjUAYboqt.jpg

« LES QUATRE FANTASTIQUES » ( 1994 ) d’Oley Sassone
Film totalement inédit au budget et qualité de téléfilm fauché ( un petit million et demi de dollars ), cette production Roger Corman, alors détenteur – par je ne sais quel miracle - des droits sur les personnages, reste une pépite à rechercher sur le Net pour les true fans des FF, les curieux masochistes et autres collectionneurs complétistes à la limite du TOC cinématographique.
Fauché comme les blés, ce film d’Oley Sassonne ( mais faut répondre alors, désolé de faire mon San Helving ) devenu réalisateur de série TV depuis, aurait été racheté par la Twentieth Century Fox ou Marvel pour que plus personne ne puisse le voir. Et ça se comprend lorsqu’on voit la tête de EtronMan… heu, je voulais dire La Chose.

http://unrealitymag.com/wp-content/uploads/2009/03/fantastic-four.jpg

 « LES QUATRE FANTASTIQUES » ( 2005 ) de Tim Story
Film le plus familial ( ne connaissant aucune limitation d’âge pour son public ) des adaptations du Marvelverse, ce budget de 87 millions de dollars voit donc apparaitre sur nos grands écrans le 20 juillet 2005 ( en France ) les tous premiers héros de l’univers créé par Stan Lee et Jack Kirby, la toute première famille de super-héros new-yorkais : les Quatre Fantastiques !!
Origines à la fois des quatre super-héros et de leur Némésis Victor von Doom, toutes cinq quelque peu revisitées par le réalisateur de la version US de « TAXI », Tim Story, et les scénaristes Mark Frost et Michael France, le film n’en reste pas moins l’un des plus drôles, involontairement, de toutes les adaptations ici présentées. Quoique la version de Roger Corman reste un summum…
Box office mondial : plus de 330 millions de dollars tout de même ( 243 millions de bénéf', merde !! )

http://movies.radiofree.com/photos/fantastic_four_2_02097.jpg

« LES QUATRE FANTASTIQUES ET LE SURFER D’ARGENT » ( 2007 ) de Tim Story
Toujours mandaté sur cette superproduction familiale de 120 millions de dollars, Tim Story réunit son casting initial ( Victor von Doom y compris ) pour les faire rencontrer l’un des plus charismatique personnage du comics, le héraut galactique d’une menace extra-terrestre : l’alien séducteur et énigmatique, le Surfeur d’Argent ( incarné ici par Lawrence Fishburne pour sa voix originale et Doug Jones pour la motion capture de sa gestuelle restituée par informatique ).
Sorti le 8 août 2007 en France, ce film connaîtra encore moins de succès critique et publique que le précédent.
Box office mondial : plus de 288 millions de dollars ( ne totalisant que 168 millions de bénéf' sur ce coup là )

http://images.allmoviephoto.com/2007_Ghost_Rider/2007_ghost_rider_001.jpg

 « GHOST RIDER » ( 2007 ) de Mark Steven Johnson
Fan et collectionneur de comics, l’acteur Nicolas Cage qui a longtemps rêvé de devenir le nouveau Superman se rabattra finalement sur ce vengeur d’outre-tombe.
Esprit de la vengeance ( comme le Punisher ), le motard fantôme sera, une nouvelle fois, signé Mark Steven Johnson, déjà coupable de « DAREDEVIL », qui cette fois-ci hérite d’un budget de 120 millions de dollars… pour le meilleur et le rire des spectateurs.
Sorties le 21 février 2007, les av entures de Johnny Blaze connaitront une meilleure exploitation en vidéo et DVD.
Box office mondial : plus de 237 millions de dollars tout de même ( avec 117 millions de bénéf', doublant à peine l'investissement )

http://www.angryzenmaster.com/wp-content/uploads/2008/07/bixbyferignohulk.jpg

« L’INCROYABLE HULK, LA SERIE ORIGINALE » ( cinq saisons )
Série signée Kenneth Johnson ( le père des visiteurs reptiliens de « V » entre autres ), la série de « L’incroyable Hulk » aura marqué la jeunesse de futurs geeks et nerds le temps de 79 épisodes sur cinq saisons de 1978 à 1982.
Bruce Banner y devenant David Banner ( le prénom de Bruce faisant soi-disant trop gay ), le regretté Bill Bixby ( qui y signera tout de même quelques épisodes ) y interprétera cet homme fuyant un journaliste trop curieux mais surtout le monstre qui sommeille en lui depuis l’expérience à laquelle il se prêta. Le bodybuilder Lou Ferrigno héritant des couches de peintures verte et chemises et jeans déchirés lui permettant de soulever des voitures et jeter des pierres en cartons au ralenti tout en criant. Un Hulk télévisé ridicule mais si culte.
Réalisé en 1990 par Bill Bixby lui-même, le téléfilm de 95 minutes « La Mort de l’Incroyable Hulk » conclura les aventures de Hulk et la fuite de David Banner pour parvenir à maitriser la créature en lui : l’homme et le monstre mourant d’une chute d’hélicoptère.
« Le Procès de l’Incroyable Hulk », téléfilm de 1 heure 40 réalisé par Bill Bixby en 1989, aura la particularité de nous présenter une première incarnation du justicier DareDevil ( ici tout de noir vêtu et interprété par Rex Smith, l’éternel « Tonnerre Mécanique » ) face à un Caïd ( interprété lui par John Rhys-Davies, vu dans la série « Sliders » ou « INDIANA JONES » ).
« Le Retour de l’Incroyable Hulk » restant, lui, le premier des trois derniers téléfilms consacrés au titan de jade. Réalisé par Nicholas Corea en 1988, ce téléfilm de 95 minutes nous présentera lui une étonnante association entre Hulk et le dieu du tonnerre nordique Thor !!
Tout étant disponible en DVD.

http://www.denofgeek.com/siteimage/scale/800/600/24516.png

« HULK » ( 2003 ) d’Ang Lee
Seconde production américaine du réalisateur taïwanais Ang Lee ( avant que son « SECRET DE BROKEBACK MOUNTAIN » deux ans plus tard ne l’oscarise ), sa version du terrible titan de jade reste un film décrié.
Revenant sur les origines de Hulk, ce film de 137 millions de dollars, qui réunit pourtant Eric Bana dans le rôle de Bruce Banner face à Nick Nolte dans le rôle de son père et Sam Elliott dans le rôle du Général Ross, ne remportera pourtant pas le succès critique et public malgré la qualité de ses effets spéciaux…
Sorti le 2 juillet 2003 en France.
Box office mondial : plus de 245 millions de dollars
( soit 108 millions de bénéf' à peine )

http://static.blogstorage.hi-pi.com/photos/queille.blog.toutlecine.com/images/gd/1198838996/THE-INCREDIBLE-HULK-de-Louis-Leterrier-Premieres-images-2-2.jpg

« L’INCROYABLE HULK » ( 2008 ) de Louis Leterrier
Confié aux bons soins du réalisateur français ( cocorico ) de « DANNY THE DOG » ou « LE TRANSPORTEUR 2 », Louis Leterrier, ce blockbuster de 137 millions et demi de dollars, sorti le 23 juillet 2008 en France, verra sa production et sa réalisation perturbée par son acteur principal Edward Norton ( reprenant le double rôle de Bruce Banner et du titan de jade ).
Avec un tout autre casting, ce film y verra la naissance de l’un des pires ennemis dans le comics de Hulk : Emil Blonsky ( incarné par Tim Roth ) y devenant L’Abomination, dont l’affrontement titanesque entre les deux sur le Strip de Las Vegas reste l’un des moments clefs de la bande annonce !!
Box office mondial : plus de 263 millions de dollars ( ne faisant guère mieux que le premier avec près de 129 millions de bénéf', en fait )

http://content.mydamnchannel.com/datastore/UserFiles/iron-man-downey-jr.jpg

« IRON MAN » ( 2008 ) de Jon Favreau
Acteur dans le « DAREDEVIL » de Mark Steven Johnson ( Froggy Neslon, le meilleur ami et collègue de Matt Murdock, c’est lui ), Jon Favreau prend les commandes de cette superproduction de 186 millions de dollars attendue par tous les fans du vengeur à l’armure or et sang. Car narrant des origines réactualisées du fondateur de la super équipe des Vengeurs ( l’idée d’un film leur étant consacré résonnant dans l’imaginaire de tous ) mais aussi premier film des studios Marvel cinématographiques en autoproduction – ou presque.
Sorti le 30 avril 2008, ce film ressuscitant également l’acteur Robert Downey Jr. dans le rôle titre du richissime industriel Tony Stark ne pourra effectivement appeler qu’une suite et le développement de cet autre film consacré aux Vengeurs : en témoigne la dernière scène post générique de fin…
Box office mondial : plus de 582 millions de dollars !!! ( soit près de 400 millions de bénéf' )

http://www.newsandco.com/wp-content/uploads/2009/05/iron-man-2.jpg

« IRON MAN 2 » ( 2010 ) de Jon Favreau
Film encore en postproduction mais aux dates de sorties déjà avancées ( 28 avril 2010 en ce qui concerne la France ), ce second opus toujours signé Jon Favreau ( qui y conserve son rôle caméo du chauffeur Happy Hogan ) poursuit dans la construction de la future équipe du SHIELD des Vengeurs, confirmant l’acteur Samuel L. Jackson dans son rôle de Nick Fury ( renvoyant au même personnage dans l’univers parallèle des Ultimates ) et faisant apparaitre les personnages de Veuve Noire ( la sublime et troublante Scarlett Johansson en rouquine tout de noir vêtue ) et de War Machine ( désormais tenu par l’acteur Don Cheadle ) pour venir en aide au héros d’acier contre deux adversaire : Justin Hammer ( Sam Rockwell ) et Whiplash ( à qui Mickey Rourke offre ses traits défoncés ).
Film abordé dans cette preview ci, ce trailer et cette bande-annonce en français...

http://www.wired.com/images_blogs/underwire/images/2009/03/05/fury_hasselhoff.jpg

« NICK FURY, AGENT DU SHIELD » ( 1998 ) de Rod Hardy
Téléfilm signé Rod Hardy, réalisateur de séries TV, mais surtout l’un des premiers travaux de scénaristes du David S. Goyer de « BLADE », cette bande de 90 minutes dans son exploitation DVD française, ose nous présenter le célèbre garde-côte David Hasselhof dans le rôle du super-espion du Marvelverse Nick Fury, bandeau et cigare inclus, face à l’armée terroriste de l’Hydra.
A découvrir si vous voulez vous marrer…

http://www.dolph-ultimate.com/gallery/folder6/punisher06.jpg

« THE PUNISHER » ( 1989 ) de Mark Goldblatt
Sorti le 25 octobre 1989 en France, ce film met en scène Dolph Lundgren dans le rôle du vigilante Frank Castle en guerre contre la mafia japonaise.
L’acteur Louis Gossett Jr. lui y donnant la réplique dans le rôle de Jake Berkowitz.
Budget estimé à 10 millions de dollars
Film abordé dans mon article sur « PUNISHER : WAR ZONE »

http://whatsontv.co.uk/blogs/tvspy/files/2008/08/thomas_jane.jpg

« THE PUNISHER » ( 2004 ) de Jonathan Hensleigh
Ecrit et réalisé par Jonathan Hensleigh, ce film, sorti le 9 juin 2004 en France, reste le plus hollywoodien des trois adaptations du héros créé par Gerry Conway avec son classement R-Rated ( interdit au moins de seize ans dans l’hexagone ) mais surtout les participations du blond Thomas Jane dans le rôle de Frank Castle ( dont le réalisateur-scénariste réécrit ici les origines ) face à un cabotin John Travolta dans le rôle de son ennemi Howard Saint.
Budget estimé à 33 millions de dollars.
Box office mondial : 54 millions de dollars
seulement ( soit un faible 18 millions de bénéf' )
Film abordé dans mon article sur « PUNISHER : WAR ZONE »

http://blogs.amctv.com/scifi-scanner/Punisher_Stevenson_560x330.jpg

« PUNISHER : WAR ZONE » ( 2008 ) de Lexi Alexander

Sorti directement en DVD en 2009 en France, cette troisième adaptation signée de la réalisatrice Lexi Alexander voit l’acteur Irlandais Ray Stevenson incarné un Punisher enfin crédible et massif dans sa vendetta et guerre contre le crime et la mafia.
Opposé à Dominic West et Doug Hutchinson dans les rôles des frangins Russoti, Ray Stevenson y est magnifique de tuerie.
Budget estimé à 35 millions de dollars
Box office mondial : 8 millions de dollars
seulement ( en faisant une perte de 27 millions, mince )
Film traité dans cet article ci

 

http://forbiddenplanet.co.uk/blog/wp-content/uploads/2009/08/Tobey-Maguire-Spider-Man.jpg

« SPIDER-MAN » ( 2002 ) de Sam Raimi
L’autre film, en plus de « BLADE », qui a donné ses lettres de noblesse aux adaptations cinématographiques des comics Marvel.
Réunissant un réalisateur surdoué, Sam Raimi ( déjà père de la trilogie des « EVIL DEAD » ), et un jeune acteur prometteur, Tobey Maguire au physique transformé, dans le rôle de Peter Parker, le plus célèbre monte-en-l’air new-yorkais, ce film de 139 millions de dollars ne pouvait être que le premier d’une longue saga, en nous relatant ici les origines du personnage – assez fidèle au comics.
Sorti le 12 juin 2002 en France.
Box office mondial : plus de 821 millions de dollars !!!
( en faisant l'un des films Marvel les plus rentables si ce n'est LE PLUS rentable avec près de 690 millions de bénéf' )
http://www.cinemovies.fr/images/data/photos/G13032137475329.jpg

« SPIDER-MAN 2 » ( 2004 ) de Sam Raimi
La Columbia, Sony et Marvel sortent 200 millions de dollars pour réunir la même équipe ( Sam Raimi aux commandes, Tobey Maguire, Kirsten Dunst et James Franco devant la caméra ) pour opposer cette fois-ci Spidey au Dr Octopus ( interprété par Alfred Molina ), autre super-vilain redouté du Tisseur.
Sorti le 14 juillet 2004, le film sera un succès critique et public !!
Box office mondial : plus de 783 millions de dollars ( soit 583 millions de bénéf', mince )

http://images.allmoviephoto.com/2007_Spider-Man_3/2007_spider_man_3_0012.jpg

« SPIDER-MAN 3 » ( 2007 ) de Sam Raimi
Toujours réalisateur Sam Raimi s’attèle également au scénario ( avec son frère Ivan Raimi ) de ce blockbuster de 258 millions de dollars dans lequel Spidey ( toujours interprété par Tobey Maguire ) se retrouve cette fois opposer à non pas un mais deux adversaires : L’Homme de Sable ( Thomas Haden Church, physiquement transformé également ) et Venom ( Topher Grace ), tout en devant faire face à ses propres démons, incarné par ce nouveau costume noir – qui va donner naissance à ce Venom…
Sorti le 1er mai 2007, le film fut l’une des sorties les plus attendues cette année-là.
Box office mondial : plus de 890 millions de dollars ( rentabilisant le film de 632 millions, dépassant le numéro 2 )

http://images.allmoviephoto.com/2000_X-Men/halle_berry_james_marsden_famke_janssen_x_men_001.jpg

« X-MEN » ( 2000 ) de Bryan Singer
Blockbuster américain sorti le 16 août 2000 en France, cette superproduction Twentieth Century Fox a heureusement été confié au magistral et talentueux réalisateur ( et scénariste ) d’ « USUAL SUSPECTS » et « UN ELEVE DOUE » ( avec déjà Ian McKellen, ici dans le rôle d’un ancien nazi quand il incarnera le rescapé des camps de la mort Magnéto dans cette trilogie initiale ) Bryan Singer.
Réunissant une pléiade d’acteurs, dont la révélation internationale Hugh Jackman dans le rôle du griffu mutant Wolverine, « X-MEN » sera enfin l’une des adaptations réussies. Donnant naissance aux films suivants.
Budgété à 75 millions de dollars, le film remportera plusieurs récompenses ( pour le travail de Brian Singer, Hugh Jackman ou Rebecca Romijn-Stamos ) diverses et variées mais mineures.
Box office mondial : plus de 334 millions de dollars ( soit près de 250 millions de bénéf' )

http://thecia.com.au/reviews/x/images/x-men-2-13.jpg

« X2 » ( 2003 ) de Bryan Singer
Suite sortie le 30 avril 2003 en France, « X2 » ou « X-MEN 2 » replonge les spectateurs dans l’Institut pour Jeunes Surdoués du Professeur Xavier ( toujours interprété par l’excellent Patrick Stewart ), cette fois-ci attaqué par le  commando du Colonel Stryker ( Brian Cox ), puisque le scénario s’inspire librement du graphic novel de Chris Claremont et de Brent Anderson « Dieu Crée, L’Homme Détruit », présentant en complément la nouvelle génération de jeunes mutants.
Production estimé à 125 millions de dollars, ce film sera nominé entre autres au MTV Award du meilleur film en 2004.
Box office mondial : plus de 407 millions de dollars ( parvenant à récolter 282 millions de bénéf' )

http://www.scifi-universe.com/upload/actualites/2006/xmen3.jpg

« X-MEN, L’AFFRONTEMENT FINAL » ( 2006 ) de Brett Ratner
Parti adapté le reboot de Superman pour DC et Warner, Bryan Singer cède la place à un réalisateur moins doué en la personne de Brett Ratner ( les « RUSH HOUR » ), à qui est confié la tâche de mettre en scène cette affrontement entre les bons mutants de Xavier, guidés par Wolverine, et la Confrérie réunis autour de Magnéto. Une partie du casting initial étant zappée tout bonnement scénaristiquement ou éliminée dès le début de ce troisième film.
Plus faible que les autres, ce « X-MEN 3 » reprend là où finissait la scène concluant le générique du fin de « X2 » en s’inspirant à son tour très très librement de l’arc story du Phoenix Noir de Chris Claremont, John Byrne et Terry Austin.
Sorti le 24 mai 2006 en France, ce film estimé à 150 ou 210 millions de dollars ( selon les sources ) connaîtra plusieurs nominations pour des récompenses diverses mais mineures.
Box office mondial : près de 460 millions de dollars ( doublant ou triplant l'investissement, toujours selon les sources )

http://cine-serie-tv.portail.free.fr/en-salle-cette-semaine/30-04-2009/x-men-origins-wolverine/x_men_origins_wolverine_40.jpg

« X-MEN ORIGINES : WOLVERINE » ( 2009 ) de Gavin Hood
Premier spin-off consacré à un des personnages de la trilogie « X-MEN », cette prequel prétendra réécrire définitivement les origines du mutant Canadien Wolverine, toujours interprété par Hugh Jackman, y devenu aussi producteur.
S’inspirant à la fois des comics « Wolverine : Origines » de Paul Jenkins et Andy Kubert et « L’Arme X » de Barry Windsor-Smith, cette superproduction de 150 millions de dollars connaîtra beaucoup moins de nominations à des récompenses mineures mais restera l’un des films les plus téléchargés illégalement de l’année 2009 alors qu’il n’est sorti que le 29 avril 2009 en France.
Box office mondial : 374 millions de dollars à l'heure actuelle ( doublant à peine l'investissement pour le moment )

Et si je sais qu'il manque des films ( si, si ), c'est peut-être car j'y reviendrai plus tard lors de mises à jour de cette page.../...

Partager cette page

Repost 0